• Une enquête de la cellule Homicide 22 par J-P.Chassavagne 2/3

    Une enquête de la cellule Homicide 22 par J-P.Chassavagne 2/3
    La cheffe Gringeau Josyane et le sociopathe mangeur de foule.

    Le lendemain nouvelle réunion d'urgence de la Cellule Homicide 22, ce coup-ci j'arrive pas en retard, il faut dire que j'ai dormi sur place sur la galerie de ma bagnole pour être sûr de mon coup, cette gonzesse me terrifie et c'est bon! Exactement comme au temps de Mademoiselle Rompie et que je faisais dans ma culotte, de toutes façons je m'en fous j'ai apporté un slip de rechange. 
    La Cheffe Gringeau termine l'appel:
    -... Plantacul. 
    -Présent Cheffe!
    -Bon nous avons reçu ce matin un nouveau message de Tenculathor...
    C'est comme ça que le mangeur de foules signe ses messages, c'est parait-il un ancien Dieu de la Lune chez les danseurs d'opéra vikings, la cheffe prend un papier: 
    -Je vous le lis:"ça va gicler!" Je laisse la parole au Professeur Dugond-Lajouasse pour qu'"il nous en fasse l'interprétation:
    -Chacun l'aura compris c'est une allusion directe à la 3° prophétie (à droite du garage à vélos!) de Melchésior l'analphabète dans les évangiles apocryphes non écrits du sous Mathieu versets 33. Je le retranscris tel que la tradition orale médiévale nous l'a restituée: "Et z-alors partout roigneront la désolation et batifoleront vermine et cloportes et z'alors ils s'en mordriront les génitoires ceusses qui z'auront pas onctement payés leurs tournées!" Or si l'on multiplie le nombre de voyelles du verset 33 par ma note de blanchisserie on obtient le nombre 3789 (putain combien qu'elle m'a compté les chemises cette conne!) 3789 le nombre sacré qui dans le comput hébraïque ancien correspond à la veille du jour des soldes! Or les soldes sont dans deux jours.... il va-t-attaquer demain!
    Un silence pesant s'abat sur nos képis mous.
    Le morpho-psychologue libanais menotté avec son interprète et toujours en garde à vue sur l'estrade en attente de leurs expulsions lève leurs doigts pour intervenir: 
    -L'honorable Docteur Petzoupoulos et moi-même souhaitons de connaître où sont les lavatories je vous please sir.
    Ah là ça se bouscule on a du mal à tout noter.
    Le profileur belge nous explique que le postier qui a porté la lettre de Tenculathor ainsi que sa fourgonnette Renault ont été mis en garde à vue pour crime de lése-nain et klaxonnage pendant une visite officielle présidentielle (art 666), l'analyse ADN de traces de klaxon retrouvés sur la banquette de la Renault a permis de les confondre.

    Le lendemain un dispositif énorme est mis en place tout au long du boumevard de la Raiepublique la principale artère commerçante de la ville, c'est bien simple il y a plus de flics que de civils si on compte les auxiliaires occasionnels et les délateurs assermentés, ce coup-ci on peut pas le rater si le prof s'est pas gourré dans ses déductions exégéto-biblico-ésotéro-ferroviaires, moi ça m'étonnerait un peu ça serait trop beau que les sociopathes arrivent à l'heure.
    Bon pour la foule qui doit servir de chèvre on a pris des tévéspectateurs comme ça s'il y a trop de pertes dans le bétail ça se remarquera pas trop, on a profité d'une audition pour une émission de télé réalité: "Ce soir on débranche pépé!" j'ai pas trop bien saisi le concept mais je crois que ça tourne autour du truc qu'on cause à la tévé: l'euthanazie, "c'est éducatif quoi mais en même temps ça reste du praïme!" nous a expliqué le producteur, un type souriant qui parle tout le temps et tellement sympa qu'on a presque pas envie de lui casser la gueule.  
    En tout cas quel succès à onze heures ils sont déjà plus de 25000 à attendre avec leurs vieux baveurs dans des fauteuils roulants ou allongés sous perfusion tout au long du boulevard de la Raiepublique, la si bien nommée.  

    On est posté avec Plantacul depuis une petite heure quand soudain... putain le suspense, je vous dis pas, on note des mouvements de foule suspects, avec nos jumelles, ça bouge, la Cheffe Gringeau qui a l'oeil à tout nous appelle pour confirmation:
    -Le salaud il était déjà dans la foule et il est en train de faire un vrai carnage, essayez de le repérer bordel quoi merde! 
    -Oh ça y et je le vois, oh l'enfoiré il s'est déguisé en rappeur! Gueule Plantacul. 
    -Usurpage d'habits sacerdotaux ça va lui coûter cher! Marmonne la Cheffe Gringeau scandalisée. 
    Très vite on fait mouvement et on encercle la foule, le problème c'est que ça affole un peu plus encore le bétail, à l'intérieur Tenculathor est en train d'entamer sa quatorzième victime, ça gicle de tous les côtés comme il nous l'avait annoncé épistolairement, la foule se défend pas bien sûr, elle court d'un bord sur l'autre et finit par forcer notre barrage et ce saligaud en profite pour s'échapper.
    Heureusement on a mis en place un barrage aux deux bouts du boulevard de la Raiepublique et ce sont des collègues allemands en stage parmi nous dans la cadre de l'Europe nouvelle qui déploient les barbelés, les mitrailleuses lourdes et font le rabat de la foule paniquée qui s'engouffre dans les maisons tout au long du boulevard. 
    Quand ça s'est enfin un peu calmé la Cheffe Gringeau en rajustant ses nibards phénomènes reprend la main, elle est très énervée:
    -Bon foutez-moi tout ce monde en garde à vue pour courage dans les rues quand j'ai pas dit Nicolas a dit (art 911 Carrera)
    -Vous voulez cheffe qu'on mette en garde à vue tout le boulevard de la république?
    -Affirmatif et maintenant on va visiter les immeubles un par un.

    Tout l'après-midi y passe, pensez le boulevard de la Raiepublique fait bien ses trois kilomètres de long enfin on arrive devant le monastère des frères Clémentins, ils ont fait voeu de prier en faisant des condiments divers jusqu'à la fin de leurs jours, c'est les rois de la conserve: les condiments des frères de Sainte Clémence sont vendus en épicerie fine partout dans le monde.
    Tout de suite dés qu'on rentre y a un malaise, ils sont tous albinos avec les cheveux en brosse et un bandeau sur l'oeil, c'est pas difficile de deviner que c'est eux les méchants de l'histoire, vrai on se croirait dans une dramatique du service public, tout en finesses plombées et sous-entendus gueulés, du petit point quoi.  
    La Cheffe Gringeau elle est de plus en plus excitée, elle a les mamelons qui pointent et se balade dans tous les coins son flingue à la main.
    -Mon enfant un peu de tenue! Lui dit le supérieur.
    -Toi ta gueule ou je te flingue. Elle lui intime en lui collant le canon de son pistolet devant son oeil valide.
    Alors le supérieur il lui fout comme ça une grande baffe et il lui enlève son flingue:
    -Confisqué!
    Putain je sais pas comment qu'il a fait? On est tombé chez les moines de Shaolin peut-être?
    Aussi sec la Cheffe Gringeau le fout en garde à vue pour  tapage sur connasse dans l'exercice de ses fonctions hormonales (art 12569 et suivants...)
    A ce moment il y a un moine qui abandonne la grande table où ils épluchent tous les cornichons et il se met à courir à travers le cloître, on réussit à l'attraper au moment où il escalade le mur d'enceinte, sous la bure apparaît notre faux rappeur de tout à l'heure, Tenculathor himself et en personne! On l'a attrapé enfin! (à suivre...) 

    version imprimable: http://revue.lurbaine.net
    « Nordnmark one point ! Journal intîme du prince consort Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza 11...Déjà en 1911... l'affaire Charles Deguaux-Lestoile »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It