• NORDNMARK ONE POINT ! Journal du Prince consort Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza 39...

     

    16 Août

     

    Ai-je rêvé de cette soirée quelque peu agitée, je me souviens  que ce cher Jacky Le Chombard m'a raccompagné tôt le matin dans sa Citroën Méhari orange, mais du reste hormis une forte migraine...

    Je m'habille... enfin Pezzolino m'habille:

    -Sa Seigneurie a eu une soirée agitée?

    -Occupe-toi de tes pizzas veux-tu. Tu as brossé mes cheviottes?

    -Oui Monseigneur.

    -Eh bien alors sors-moi un costume de velours.

    Je descends à presque onze heures, ce qui n'est guère dans mes habitudes, je croise dans l'escalier Urinald Fun Froeben le Grand Chambellan de la Cour:

    -Qu'est-ce vous foutez chez moi vous! C'est pas assez de nous emmerder à l'année il faut que vous veniez encore me casser les noix en vacances! Allez donc chambeller ailleurs mon vieux!

    -Sa Majesté m'a convoqué. Je défére à ses ordres. Aboie-t-il en claquant des talons.

    -Eh bien déférez.... mais sans bruits j’ai un de ces mal de tête! 

     

    Ma Poupetkë m'informe que nous avons reçu une invitation du président français il nous convie à un dîner officiel la semaine prôchaine à l'Elysée, la barbe, nous sômmes à Bonpéze en séjour privé quelle mouche le pique? En mesure de rétorsion pour cette invitation mal à propos je me promets de lui apporter quelques bonnes bouteilles de Chateau-Bonpéze.

    Etrangement la Reine-Mère m'accueille amicalement et me sert d'autorité deux Alka-Seltzers bien tassés. 

    -Ah fotre ami avec une gueue de chwal, Jacky vous cherchait dout-à l'heure! M'informe-t-elle.

    Jacky Le Chombard ne porte pas une queue de cheval mais une paire de couettes.

    Je le regarde elle semble rêveuse comme une jeune mariée... du corps des dragons.

     

    Jacky Chombard est venu au chateau prendre de mes nouvelles et s'entretenir avec moi, c'est un garçon qui gagne à être connu. Hors cette propension qu'il a d'élever des loups en pays d'élevage. Un peu intimidé il s'est d'abord adressé au père Beignalous:

    -Le Cagadou? Oh il va bien, aussi couillon qu'il est solide!

    C'est dit sans malice et il vaut mieux être tenu pour couillon en ce pays que clairvoyant en bien d'autres contrées.

    Il s'en allait avec discrétion quand je suis arrivé:

    -Eh bien mon cher vous avez fait forte impression sur la Reine-Mère.

    Il rougit, tressaute, perd ses moyens:

    -La... la Reine-Mère vous voulez dire que j'ai...

    Il est effondré et en même temps comme apaisé:

    -Je ... je ne sais pas comment cela s'est fait, j'ai vu un jardinier qui taillait ses rosiers...

    -Mes rosiers vous voulez dire!

    -Je lui ai demandé si vous étiez là... et il s'est jeté sur moi... et j'ai cru qu'il... c'était donc madame votre belle-doche...

    -La Reine-Mère en personne ce qui est vous l'avez remarqué assez considérable.

    -Ah Dieu quel engin! Quel monument! Quelle... quelle femme! Je ne sais que dire Monseigneur.

    -Dîtes Raoul plutôt que Monseigneur et continuez mon garçon, vous avez sur elle une influence toute bienfaisante et apaisante.  Décidément l'éleveur de loups montre une attirance étonnante pour les grands carnassiers, réussir à dresser le dragon jusqu'à le faire manger dans sa... braguette voilà qui reléve de l'exploit.

    -Mais vous vouliez m'entretenir mon cher Jacky?

    -Oui, oui Monseigneur... euh Raoul... l'opération est pour ce soir.

    -L'opération quelle opération? On va vous opérer? Vous êtes souffrant?

    -Mais non l'opération contre l'émetteur tévé du Mont Pipard, nous agirons ce soir.

    -Ah! Dis-je assez laconiquement je le concéde.

    Maintenant il me revient le souvenir de quelques serments secrets solennellement prêtés dans la cave du Baltou et aussi de Maître Bourmous se promenant en tutu et montrant ses fesses aux clients de passage venus déranger notre cérémonie clandestine et de ce cher Voualtère Brummeliche (de plus en plus) entonnant quelques chants sonnants et soldatesques en tudesque dans le texte, bref je devine qu'il y eut  du mouvement  et de l'engagement mais de là à participer à la destruction d'édicules appartenant à l'état français, il y a un pas.

    -Et ma participation à l'événement est requise?

    Le cher Jacky qui est un romantique recule devant ma possible défection:

    -C''est à vous de voir Monseigneur.

    Je lui tapôte l'épaule:

    -Il ne sera pas dit qu'un Bonpéze revînt jamais sur sa parole!

    Son visage s'empourpre, je les connais mes gaulois, l'âme au bleu et le coeur au clair.  

    (à suivre...) 

    « Communiqué du Commandement Militaire du Gross Paris-Plage. ACHTUNG TERRORRISTEN !!! UNTERBLOGEN UND UNTERBLOGEREN VERBOTEN. NORDNMARK ONE POINT ! Journal intîme du Prince Consort Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza 40... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,