• Le schtroumpf à quéquette

    Le Schtroumpf à quéquette.


    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Quand le Grand Schtroumpf Félon était là il m'avait chargé de surveiller les autres schtroumpfs comme ça, ça lui laissait du temps pour me surveiller moi et s'assurer que je lui prenne pas sa place. Mais moi j'avais compris le truc, les schtroumpfs il faut les emmerder un max pour qu'ils vous soient reconnaissants, avec ce que je les ai fait schtroumpfer, sûr qu'ils vont pas tarder à se cotiser pour me monter une statue toute en plaqué schtroumpf . J'avais mis des schtroumpfs à képis partout dans la forêt, ils te leur demandaient à ces couillons de schtroumpfs leurs papiers tout le temps et dés qu'ils couraient un peu trop vite ou faisaient les malins : « Quoi rébellion à tautorité ! » et hop en cabane.
    Même quand les Schtroumpfs gris et les schtroumpfs noirs ont mis le feu à la forêt, les autres m'ont remercié parce que tout avait pas cramé, ouais vous me direz c'est con un schtroumpf, mais dans le temps ils étaient pas comme ça,  il fallait pas les enfumer les petits bleus, c'est depuis qu'ils font du vélib sans selle, fument des champignons, pratiquent plus les schtroumpfettes, regardent des schtroumpferies sur Télé Schtroumpf Un  et croient dans le Dieu des Ours plutôt que dans le Dieu des Schtroumpfs qu'ils sont comme ça.
    Le Grand Schtroumpf Félon a bien essayé de me coincer, il avait monté une combine avec le schtroumpf à Crinière mais il s'est pris les pompes dans le rideau de scène et ils se sont bien étalés comme deux grands cons qu'ils étaient.
    Pendant ce temps j'allais partout dans la forêt et dans le village en disant que j'étais fier d'être schtroumpf ! Il faut dire que les Schtroumpfs ils élisaient depuis vingt ans des Grands Schtroumpfs qui sitôt élus passaient leur temps à leur espliquer que c'était rien que des enflés, qu'ils leur schtroumpfaient à la raie et qu'ils  feraient mieux d'ouvrir le gaz direct.
    Moi j'ai dit que ça pouvait plus durer de durer et qu'il fallait changer de changement et des schtroumpferies comme ça et ça plaisait bien, je faisais plus d'audience qu'un match de schtroumpf quand je passais à Télé Schtroumpf Un, c'est-à-dire tout le temps.

    C'est comme ça que Télé Schtroumpf Un m'a élu... enfin je veux dire que les autres schtroumpfs m'ont élu Grand Schtroumpf à la place du Grand Schtroumpf Félon.
    Il faut dire qu'en face pour faire croire que c'était une schtroumpf  démocratie on  avait mis une schtroumpfette tellement schtroumpf qu'elle prenait le cresson de douves pour de la salsepareille  et puis vu que j'étais le seul schtroumpf à quéquette les autres schtroumpfs ils se sont dit qu'après tout  ça devait être utile, une quéquette, même une seule pour tous les schtroumpfs, et tant pis s'ils se souvenaient plus exactement à quoi ça servait, mais que quand même c'était peut-être aussi pour ça que je bougeais tout le temps et que je tenais pas en place et ils m'ont accroché une clochette à ma quéquette pour savoir toujours où j'étais. A croire qu'ils se méfiaient encore.
    Alors avec ma schtroumpfette à moi on a emménagé dans la maison du Grand Schtroumpf, ma schtroumpfette elle vient, elle part, elle me quitte, elle me revient aussi vite dans la gueule, c'est plutôt un jokari qu'une schtroumpfette.
    Je me suis fait faire une belle cape blanche chez Gucci et des gourmettes en platine lourd et sonore chez  Von Schtroumpf and Arpels, on me voyait partout : cling ! cling ! c'est encore moi ! Le schtroumpf à clochette ! Je veux dire le schtroumpf à quéquette !
    Vrai on peut bien le dire j'ai tout refait à vieux et comme ça rien à changé !
    Quand les schtroumpfs disaient : « ... dans le temps c'était mieux qu'après... » je te leur inaugurais une Motlepluslongauthéque Raymond Souplex et ils étaient tout contents.
    Bon je disais un peu moins souvent quand même que j'étais fier d'être un petit bleu parce que les schtroumpfs noirs et gris ils gueulaient que j'aurais plutôt dû m'escuser de l'être rapport au temps où on occupait leurs forêts et qu'on avait arraché des arbres et ils avaient plus d'ombre à cause de nous et qu'y fallait qu'on s'escuse et qu'on leur donne des sous !
    Quand on leur disait qu'on avait aussi planté des arbres ils répondaient que c'était pour leur cacher le soleil et qu'y fallait qu'on se réescuse et qu'on leur redonne des sous !
    Bon sang de bonsoir  ils allaient tous voir ce que c'était un schtroumpf à quéquette !
    J'ai demandé la convocation d'une réunion interschtroumpf rapport au trou d'ozone dans la culotte planétaire qui nous menaçait tous, dire si je suis un visionnaire doublé d'un esprit libre. Sûr j'avais un peu trop bu de liqueur de salsepareille, mais même le sorcier Gargabusch dit la Gamelle était venu avec son grand corbeau noir Condoléances Rances et quand ils ont commencé à me charrier, j'ai ouvert ma cape et je leur ai dit :
    -Quand même je suis le schtroumpf à quéquette !
    -A quéquiette de schtroumpf yeah ! A rigolé Condo Rances.
    Merde c'est vrai j'y avais pas pensé, j'avais bien une quéquette mais seulement une quéquette de schtroumpf ! C'est pas le modèle qui impressionne le plus. Peut être pour ça que ma schtroumpfette elle partait si souvent ?
    Alors je m'ai repentu auprès des schtroumpfs gris, noirs, rouges, jaunes et je suis retourné chez les petit bleus, eux ils s'en foutaient de la taille puisqu'ils savaient plus à quoi ça servait : une quéquette, mais quand même, depuis, sur les conseils de mes conseillers, je me fais appeler le Schtroumpf à Gourmettes, ça, les schtroumpfs, ça les impressionne maintenant, dans le temps ils se seraient bien foutus de moi. 

    « Interdiction d'accés au littoral parisienLe schtroumpf à gourmettes en vacances... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It