• Le président sous l’armoire Chronique du Conquennat (suite et fin) Par Lofti Benayak 1/1

     

    Le président sous l’armoire

    Chronique du Conquennat (suite et fin)

    Par Lofti Benayak 1/1

     

    -Bonjour Monsieur Hollande il y a Jean-Luc qui vous fait dire de la part de Jean-Pierre que Jean-Marcel dit que vous pouvez sortir de sous l’armoire, il a eu les premiers résultats  c’est dans la poche.

    -Je sortirais quand il me l’aura dit lui-même. Qui vous êtes vous d’abord ?

    -Je suis Jean-Philippe le second sous-conseiller de l’adjoint du conseiller technique principal de votre premier conseiller aux élections.

    -J’ai tellement de conseillers que je vais finir par leur mettre des dossarts pour les reconnaître.

    -Ah voilà Jean-Luc il va vous le dire lui-même.

    -Bon ça y est François c’est bon tu peux sortir de sous ton armoire on les a eus. Je reconnais que ta stratégie était la bonne plus tu te planquais plus l’autre clown se montrait et faisait ta campagne, il a décidément rien compris au film. Bon tu viens pour faire ta déclaration aux français. 

    -Non, je sais pas... mais non, je crois que je vais l’enregistrer là.

    -Sous ton armoire ? Tu y penses pas ?

    -Eh quoi je suis bien là, peinard, il faudra quand même changer la femme de ménage il y a plein de moutons, ça me rappelle quand j’étais avec Ségolène, cette conne avait le syndrome de la femme libérée, elle avait la phobie des aspirateurs et des lave-vaisselle et elle passait son temps à renvoyer nos bonniches sri lankaises. Bon ça va tu peux amener les techniciens je suis prêt.

    -Non mais t’es dingue qu’est-ce que va penser la presse étrangère !

    -Que je suis un président modeste qui passe ses week-ends sous l’armoire comme n’importe quel cadre de l’industrie quand on lui annonce que sa belle-mère vient pour le week-end. De toutes façons je m’en fous, je sortirais qu’une fois élu pour de bon, avec l’autre nain on peut s’attendre à tout il est capable de faire détourner un TGV sur la Syrie rien que pour me mettre la pression, je suis sûr qu’il me concocte un de ses coups de pute, qu’est-ce qu’il fait en ce moment ?

    -Il est complètement rincé il prépare ses Adieux de Fontainebleau. 

    -Fontainebleau c’est un Musée National, il aurait pu me demander mon avis ch’uis le futur président quand même !

    -Non c’est pas ce Fontainebleau là, c’est le Fontainebleau Palace Hôtel de Miami, il est barricadé là-bas dans la Suite Frank Sinatra avec les Balkany. Alors tu viens ?

    -Non, j’attends le second tour, à propos on a reçu les instructions de Bruxelles, du FMI et des américains 

    -Oui, oui t’inquiète, il y a rien de changé, t’auras les mêmes chefs que l’autre, il y a qu’un truc au Département d’État t’auras droit à la cantine des sous-chefs de zone, l’autre pendant les réunions aux Nations Unies il avait droit qu’à un panier repas, pour te dire que t’as fait bonne impression et que t’es ‘achement bien noté.

    -Eh bien mais tout ça se présente fort bien, tu as pensé à ce que je t’avais demandé, tu t’es renseigné auprès du Mobilier National celle-là d'armoire c’est du Ikea, elle craque méchamment et elle arrête pas de perdre ses vis, je passe mon temps un tournevis à la main à tout resserrer, ça m’angoisse j’ai toujours peur qu’elle me tombe sur la gueule, t’es sûr que le concierge l’a bien montée, on oublie toujours des pièces dans ces trucs en kit, enfin c’est une modeste armoire de campagne... électorale modeste mais je vais quand même pas inaugurer mon mandat là-dessous, non tu vois ce qu’il me faudrait c’est du meuble présidentiel mais attention pas ostentatoire hein ?

    -Tu préfères pas du Louis XV ou du Retour d’Égypte... le bronze ça sacralise.

    -Surtout non du confortable provincial, essaye de me trouver quelque chose de bien dans le genre Louis-Philippard... mais en trois portes si c’est possible comme ça je pourrais recevoir les ambassadeurs étrangers et garder les mômes à coucher quand ils viendront me voir... maintenant j’en ai presque autant que de conseillers ! Ah j’oubliais il faudra aussi me moquetter l’Élysée le parquet comme ici c’est pas génial surtout pour les coudes, je veux bien la jouer président modeste qui sort ses poubelles lui-même, il faudra d’ailleurs que tu te renseignes sur les jours de sortie des bacs,  mais j’ai droit quand même à un minimum de confort il me semble... bon tu peux les faire rentrer je vais faire ma déclaration au peuple... ah une dernière chose qu’ils oublient pas de mettre les patins, on vient de cirer et c'est quand même la mesure phare de mon programme électoral en 32 positions, 50 astuces et 400 blagues l'usage obligatoire des patins en agglomération !  

     

    « NORDNMARK ONE POINT! Journal intîme du Prince consort (pas souvent) Raoultkë de Nordnmark .H.T.Fumiganza 45NORDNMARK ONE POINT! version compléte et accessoirisée disponible en ebooks sur Smashwords »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags :