Accueil | Créer un blog |

  UrbaneTattack le blog-feuilletons de L'UrbaineDesArts/NovelingPress/info@lurbaine.net


Toujours à la pointe du progrés et poursuivant notre oeuvre d'électrification de la littérature françoise, nous informons les lecteurs d'Urbane Tattack que les ouvrages de l'UrbaineDesArts Editions/Noveling-Press seront désormais téléchargeables sur Smashwords, et ce pour un prix modique qui ne couvre pas mâme le coût de la vapeur (quelle époque!), les premiers tîtres de notre catalogue disponibles en ebook et dans une foultitude de formats attrayants et du meilleur goût parisien sont ici:Lurbaine ebooks

débranchons Michaël ! | 28 avril 2014

Débranchons Michaël !

Communiqué des  associations «Le droit à buter dans la dignité son voisin de palier cancéreux et qui nous emmerde avec  son home  cinema !(il est de plus en plus sourd ce con ça doit être sa maladie !) » « Le droit au néant pour tous ! (ouais je dis pas avec notre président La Gonfle on est servi !)» «Et un cocktail lithique ! Un ! La tournée c’est pour Jean-Luc ! » :

Nos  associations représentatives (11 membres à jour de cotisations et 73 millions d’euros de subventions publiques) exigent  que l’on débranche sur le champs le coureur tautomobile Mikaële Choumarére ( Je te dis Raymonde que c’est comme ça qu’ils prononcent à la tévé !) il est totalement anormal et contraire aux principes d’égalité qui fondent notre république vertueuse, émancipateuse  et moralisateuse que sous le prétexte qu’il est multi-milliardaire, résident suisse, ex-tomobiliste virtuose et que la famille a promis de repeindre le service et changer la machine à café s’il s’en sort, le sus-dit qui a perdu toute dignité (parfaitement il est branché de partout et il se chie dessus ma Raymonde, j’ai lu ça dans Voilà et Closed ) soit confronté à un acharnement thérapeutique full options alors qu’il a lui aussi  pleinement droit  au néant et ce dans les meilleurs délais administratifs exactement comme nos vieux et nos malades supposés incurables (comme les tubards dans les années 50 !) qui sont tous les jours achevés dans les hôpitaux par les « bons docteurs » d’une médecine d’état (non c’est pas de l’allemand Raymonde !)  devenue enfin hu-maine  (ça c’en est peut-être ? Un souvenir…) au grand soulagement des héritiers souffrants.

Publié par urbane à 07:20:51 dans / Vive l' U.E.R.S.S !!! | Commentaires (0) |

La rose au cul | 10 juillet 2013

Publié par urbane à 05:40:24 dans / Parti Socialiste | Commentaires (0) |

Idée cadeau liste de mariage | 31 mai 2013

Kit jeunes mariés maintenant disponible en mairie

Publié par urbane à 08:00:39 dans / L'éco-lieux-mémoriel du Père Maupoil | Commentaires (0) |

Exclusif: le président François qui? nous révéle: | 26 mai 2013

Publié par urbane à 07:21:27 dans /Closet | Commentaires (0) |

Homélie du bienheureux père Jean-Baptiste premier curé de la paroisse en l'église saint Jacques d'Abbeville | 10 mai 2013

 

Homélie du bienheureux père Jean-Baptiste premier curé de la paroisse en l'église fantôme saint Jacques d'Abbeville

 

« Vous avez regardé impassibles rouler le monde et le monde vous a roulé dessus, charrois surchargé de butins, de rapînes, à l'attelage affolé par les cris de tant de souffrance piétinée ; aujourd'hui vous vous réveillez enfin, brisés, battus, vaincus mais les yeux dessillés et le cœur en branle.

Ebrouez-vous dans l'espérance du Christ au pied du mont de douleurs qu'il vous reste à gravir.

Assemblez-vous, rassemblez-vous, étreignez vos âmes, armez vos bras et puis marchez enfin, il vous reste à punir.

 

Vous vous demandez maintenant tristes enfants dans les heures féroces où vous êtes rendus: où étaient vos pères et vos évêques au temps du premier combat ? Là où tout se joua, là où furent trempés dans des batailles ajournées, désertées, non livrées vos lâchetés d'aujourd'hui, c'était déjà la nuit du monde qui s'ouvrait sous leur pas et tous y tombérent et jusqu'à leur souvenir. Dans l'habitude du crîme il n'y a pas de relâche, il faut livrer, et fournir tous les jours, chaque matin qui monte ils sont plus de mille à présenter aux bourreaux, hygiénistes féroces qui parlent de l'enfantement comme d'une maladie, chaque soir tombé ils sont mille de moins que vous n'avez pas défendus mais livrés en holocauste.

Demain ce seront vos parents agés qui trembleront devant le médecin indigne qui confondra faiblesse physique et décence bourgeoise tous seront poussés dans la goule et vous à votre tour bien avant votre heure.

 

Mais Dieu lui n'oublie pas, en sa mémoire vivante, imprescriptible il vous convoque ce jour et quand vous vous levez, quand vous marchez dans leur nuit dépeuplée de rêves et d'idéal il vous enseigne encore, quand tout se tait autour, il vous parle devant pour vous dire: n'ayez crainte vous n'affronterez pas des puissances insignes mais de pauvres lampistes couronnés qui dans des loges obscures et des arrière-boutiques poussiéreuses sassent et ressassent leurs misérables consignes.

 

Leurs pères combattaient l'église de Dieu, la place prise, dans vos cœurs ruinés, aujourd'hui ils combattent l'homme sa création, ils n'ont pas varié, l'erreur est la même, la faute seule a grossi mais je vous le dis leur témérité a baissé, leurs vertus viriles de barbares, leur faim qui assaillaient vos sûretés et vos traditions se sont envolées dés qu'ils s'y sont installés dans le confort du crime et pour un misérable édile, je te parle Ramond maire d'Abbeville qui ose abattre à grands frais et bas bruit une église toujours consacrée qu' il disait en ruines et menaçante, toi et tous tes conseillers qui jettent le Christ crucifié à l'ordure seront punis les premiers car le Diable n'a pas d'amis seulement des complices, oui pour un qui se montre tel qu'il est combien de serviles fonctionnaires de l'esprit, factionnaires du règlement, de la presse et de la basse politique agissant contre vous dans le secret. Ils devraient pourtant se montrer repus car ils ont maintenant tout, tout sauf l'espérance qui est notre pour l'éternité.

 

Ils vous menacent de leurs fausses libertés qui ne sont que leurs vices travestis en dogmes infaillibles que rien ne peut atteindre ou conspuer, endurcir ou adoucir que les lois absurdes de leurs humeurs changées.

Ils vous ont tout pris, votre pays, vos coutumes, votre monnaie, votre parlé d'homme, l'entier de vos prestiges et jusqu'à leurs ruines consommées, regardez-les déguisés de vos oripeaux flétris, criant, beuglant, s'embroquant, pauvres diables outrés, se débattant dans les sanies de leur carnaval permanent de maudits.

Ils osent parler de progrès en revenant deux mille ans en arrière, en se rêvant maîtres et vous de nouveau esclaves. Le seul progrès des cœurs c'est Dieu qui vous le dicte. Lui ne vous contrôle pas, il ne vous fait pas les poches, il ne vous surveille pas par mille tronches borgnes, Dieu n'a qu'un seul regard qui vous veille comme son fils.

 

Aujourd'hui vous vous levez scandalisés par le mépris qu'ils vous montrent, mais le seul scandale c'est l'insulte faite au Fils, qui dit: changeons la vie, réformons l'homme et sa nature, sa filiation, son devenir, épaississons cette soupe infâme de sentimentalité, épiçons-la de sexe et de plaisir fraudés voilà leur liberté toute intestine, toute infestée et recuite, bon appétit !

Nous n'avons plus rien à leur répondre, ils ne sont plus nos frères, ils le proclament eux-mêmes, tout est changé, pères, mères, fils et filles, frères et sœurs, homme et femme rien n'existe plus, il n'y a plus que des orphelins anonymes et dispersés sur lesquels ils pourront demain régner à leur main et changer la vie... en plomb. 

 

Non ! Non ! Non !

Nous nous réclamons nous, nous nous réclamerons toujours et à jamais du père, depuis cette chaire démantelée en cette église détruite, du plus haut de la France donc je vous le dis solennellement le temps n'est plus à protester, à se laisser encager dans de fausses tolérances et de vrais erreurs, à parlementer dans leur langue falsifiée et quand sur le chemin de la maison surgit un chien enragé, le lâche pense seulement à lui, regarde l'autre rive, se déroute jusque dans les marécages où il périra déshonoré, sali, noyé en croyant se sauver quand le brave dans le souci de son honneur, de son foyer et du devenir des siens garde sa route tire l'épée et l'affronte, je vous l'annonce mes enfants il n'y aura cette fois nul fleuve à traverser, vous êtes ici chez vous, juste un ultime pont à défendre, restez mes chers enfants sur la rive de l'homme, Dieu combattra avec vous et lui seul vous donnera la victoire ! »

 

Publié par urbane à 03:57:55 dans / Homélie du père Jean-Baptiste premier curé de la paroisse en l'église fantôme saint Jacques d'Abbeville | Commentaires (0) |

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... 51 | 52 | >>

Tell a Friend

SocialTwist Tell-a-Friend

traducteur en ligne

oups

Bandeau pub Lurbaine second

<A href="http://www.blogarama.com/"><IMG src="http://www.blogarama.com/images/button.gif" border="0" alt="blogarama - the blog directory" title="blogarama - the blog directory"></A>ogorama

blogarama - the blog directory

Bandeau Noveling Press second

Diggons

Mon profil sur Diggons.com

Rechercher

Luna

K und K

Blog Impur

    Lurbaine infocom

    Tags

       A.Sottos   Al Qaïda à Bagnolet Islamique TM.   Algérie.Bouteflika   Angelina Jolie complètement nue   Brad Pitt   Chronique du Conquennat   Crif   Ein Koudpiéoku ! The WreckBlog   Ein Volk   Eric Worth   Fumiganza   Gross Paris Plage   H.T.Fumiganza   Humouritude   Interview du webmaster de http://urbanetattack.blogg.org lurbaine des arts éditeur   L'Express   La dernière lettre de votre petit Guy... urbane tattack l'urbaine des arts editeur humouritude et décoloration Guy Hocquet   La sextape de Christine Boutin et Jean-Louis Boorla (extraits). Urbane Tattack Humour et décoloration L'urbaine des Arts Editions   Le Parisien   Le dernier des... permanents!   Michael Jackson est ressuscité   Nicolas Sarkozy est retourné en prison lofti benayak urbane tattack feuilleton sur internet l'urbaine des arts éditeur Nick Sarkozaïe went back to jail. Par Lofti Benayak 1/1   Nordnmark one point   Nordnmark one point ! Journal intîme du Prince consort (pas) Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza 13. lurbaine des arts Urbane Tattack humour   Nordnmark one point ! Journal intîme du prince consort Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza 29... urbane tattack humour l'urbaine des arts editeur   Nordnmark one point!   Nordnmark one point! H.T.Fumiganza   Nordnmark one point! by H.T.Fumiganza L'Urbaine des Arts Editeur Urbane Tattack roman feuilleton sur urbane tattack   Nordnmark one point! journal intîme du Prince Consort Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza L'Urbaine des Arts Urbane Tattack littérature humour   Nécrologie de Nicolas sarkozy   PS le parti des enculés   Pipôle Emploi   Raoultkë de Nordnmark journal intîme du prince consort de Nordnmark H.T.Fumiganza L'URBAINE DES ARTS Editeur URBANE TATTACK humour   Sarko nécro   Strategical closeed!   The Wreck-Blog   The Wreck-Blog humour   Urbane Tattack blog   Urbane tattack   Urbane tattack blog homophobe   UrbaneTattack réveillon chez les régressifs Lofti Benayak   VEHM   Votez beige! Journal de la France de pendant par François F. soumis   best seller   bienvenue à l'armée russe   bienvenue à nos libérateurs   blog humour   divin meublé   ebook   eurovision   exclusivité   feuilleton   feuilletons   feuilletons contemporains   france   france identité nationale minarets burka laïcité débat éric besson nicolas sarkozy république républicain français   french novel   humour   humour bd dessin bokt fauteuil chat céréals star wars guerre des étoiles berceau   humour bd festival   humour et course à pied   humour et décoloration   humour feuilleton urbane-tattack blogg.org h.t.fumiganza lurbaine des arts éditions nordnmark one point journal intîme prince consoert raoultkë de Nordnmark   ils sont partout   j.p.chassavagne   jean pirre chassavagne   journal de la France de pendant par François F... soumis   journal intîme du Prince consort Raoultkë de Nordnmark by H.T.Fumiganza   l'urbaine des arts   l'urbaine des arts editeur   l'urbaine des arts éditions   l'urbainedesarts editions lofti benayak   la garde à vue loisirs préféré des français   la rubrique sexo-petassing   le Point   le blog épave   lofti benayak   lofti benayak homophobe   lofti benayak urbane tattack   lurbaine   lurbaine ebooks   lurbaine revue humour   lurbaine.net   mon infernal féminin   nain de cirque   nordnmark one point! h.t.fumiganza web feuilleton   nécro sarkozy   paris   proclamation   rubrique sexo petassing   scandale   sexe and sexe   urbane tattack Lofti Benayak   urbane tattack humour l'urbaine des arts editeur   vider   votre web feuilleton sur Urbane Tattack   web feuilletons   web-feuilletons   webfeuilletons  

    Lurbaine chat