• Exclusivité CLOSED le journal qui sent la rose
    Emotionnant! L'interviouve exclusive de la campagne de Benalla pour Closed by Lofti Benayak

    -Monsieur Benalla il est passionné par son métier, tout le temps il emmenait du travail à la maison, un week-end on a eu jusqu'à une douzaine d'antifas mâles et femelles un peu partout dans l'appartement, c'est bien simple il y en avait une paire menottée à chaque radiateur. Mais on a eu aussi des écolos, des lycéns-z-en colére, et même des collégues flics à lui qui avaient dit du mal de la hiérarchie, il est trés ouvert Monsieur Benalla, il prend tout le monde.  Ce qui le passionnait c'était la confrontation... des idées, de préférence avec une matraque dans chaque main. Les interrogatoires aussi il adore, découvrir la mentalité des autres, comme il dit: saisir la pâte humaine à pleines mains... et la tordre.
    -Vous l'appellez Monsieur Benalla aussi dans l'intimité?
    -L'intimité, quelle intimité?
    -Euh... racontez-nous comment vous vous êtes rencontrés?
    -Ben par les petites annonces, il cherchait une femme de ménage. Il m'a donné  un plumeau j'ai montré ce que je savais faire avec et il m'a engagé.
    -Le président venait-il souvent le voir?
    -Oui, oui, ils s'adoraient, ils avaient de grandes discussions ensemble, ils s'enfermaient dans la chambre, monsieur Benalla prenait une plaquette de beurre dans le frigidaire et ils allaient discuter.
    -Autour d'une plaquette de beurre?
    -Béh oui au début moi aussi ça m'étonnait mais sans doute qu'ils aiment pas la bière tous les deux.
    -Mais quel était vraiment son titre à l'Elysée?
    -Eh bien sur sa carte de visite qu'il m'a montrée une fois c'était écrit comme ça: "conseiller à la présidence en charge des intromissions plurielles et... et de la diversité diversifiante... et...éh putain Manu tu me la lâches un peu là ... oui t'es gentil !"
    -Ce qu'on dit pas et ça m'a choqué c'est le côté serviable de Monsieur Benalla depuis qu'il est tout gosse, il adore mettre au mieux tout le monde, les gens, les animaux, les choses, il a commencé trés tôt quand il était gamin, il faut dire que Monsieur Benalla il en a toujours eu une énorme alors vous imaginez au PS s'il a pas chômé même Hollande, au début il avait eu peur mais comme il voulait être moderne rapport au mariage des pédés qu'y causaient à la tévé et savoir ce que ressentait l'électeur de base aprés tout ce qu'il lui avait mis pendant cinq ans il y est passé lui aussi... ça a dû y mettre un pet pasque j'ai remarqué que c'est depuis qu'il sourit plus tout le temps comme un niais.
    -Des confidences il vous en a fait?
    -Oh pas des tas, mais une fois comme je lui passais le plumeau,  comme je vous ai dit il adore qu'on lui passe le plumeau un peu partout, il m'a raconté que le Président il adorait se déguiser en général de la chasse aérienne chilienne ou en Amiral en chef de la marine argentine, il avait dans le placard tout une série d'uniformes d'amérique latine... mais les flics... les policiers les ont pris quand ils ont déménagé le coffre fort...
    -Ah parce que ce sont des policiers qui ont emmené le coffre?
    -Béh oui les mêmes qui étaient passés la veille et qui sont revenus le lendemain d'ailleurs c'était marrant ils faisaient tout le temps des clins d'oeil et ils se tapaient dans le dos avec Monsieur Benalla. Et il leur a proposé de prendre un pot... de vaseline mais ils ont dit qu'ils pouvaient pas pendant le service.
    -... Alors oui je disais il mettait son uniforme et il répétait pendant que Monsieur Benalla s'activait derrière:
    -Putain comment je les ai tous niqués! Comment que je les niquerai tous tout le temps! C'est moi Jules Pitére le grand transgresseur!
     -Non mais tu te rends compte que je suis le seul type au monde à avoir réussi un putsch centriste! Grâce à la Justice et aux journaleux on a mis en place une junte administrative d'inspecteurs des finances et autres néo trouduculs qui se croient dans le sens de l'histoire parce qu'ils savent manier un Aïe-Foune avec une nouvelle taxe sur l'impôt et une idée conne par jour de Miss Piggy ministreuse aux droits des connes on est là pour l'éternité. Le coup d'état d'accord mais avec la com' en plus c'est ça le progrés! Ah ça il en était pas peu fier de son poutche chentrichte vrai Il en causait tout le temps!
    -Et qu'en pensait Monsieur Benalla?
    -Mais Monsieur Benalla lui il y croit pas à tout ça, il vient pas des beaux quartiers parisiens, lui. Lui il dit: il peut aller se faire graisser le grand trans-graisseur! Ce petit mec, Ducom' Lajoie, comme il appelle le Président, y se gourre comme tous les petits crevés de son espéce, ils croient que c'est eux la solution alors qu'en vérité ils sont le problême avec leur manie de vouloir mettre les couilles en boîte et de tout diriger! Inspecteurs des finances, conseillers d'état, préfets avant ça te ressemblait à des vrais gonzes ces métiers-là, des moines-soldats non mais vous avez vu leurs gueules maintenant de pré-pubéres attardés et leur petite voix et leurs petites épaules de crevette, et pas de poils aux pattes et ils auraient les couilles de tâcher leur bonne conscience quand il le faudra et il le faudra bien à un moment parce qu'un coup d'état même centriste, même fait avec des bons sentiments tout pleins et l'autorité morale de Bééhéé-rou ça s'efface pas comme ça des tablettes et qu'il faut bien un jour l'affronter le peuple et lui dire merde pour de bon et lui tirer dessus au besoin et à suffisance moi je pourrais à l'aise et bouffer une choucroute à la suite sans remords gastriques mais pas eux, pas ces petits bourgeois fins de race qui en appellent au métissage mais se reproduisent en se photocopiant entre eux!
    -Et la décision de vous marier?
    -Ah ça je crois que c'est une idée du président il lui a dit écoute ça peut être trés utile une femme, mais si je t'assure: regarde ma Brigitte, je pourrais presque plus m'en passer, elle me tient au courant des nouvelles pipôles et elle me fait mes valises, jamais elle m'a oublié un Damart et tout ce que j'ai à faire c'est de prendre une camomille avec elle de temps en temps en lui déroulant ses pelotes de laine tout en regardant questions pour un champion... sans elle il me manquerait plein de choses, je ne sais pas moi... tiens je serais passé à côté des Renault 17 TS jaunes et de C Jérôme par exemple... tu imagines...
    Alors un matin Monsieur Benalla y s'est décidé:
    -Bon ma petite Machine... c'est marrant il est comme le président il se souvient jamais du nom des gens... arrêtez de plumeauter un moment et écoutez-moi bien il faut que je me marie alors samedi 9 heures à la mairie du 12°.
    Samedi ça me disait rien mais j'ai obéi et j'ai passé la veille à m'astiquer le plumeau pour lui faire honneur et puis j'ai appris par la télé qu'on se mariait plus et ça m'a fait tout drôle.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Après la république des lôges la république des loches.

    Les trois loches: Hollande, Jouyet, Sapin

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • 5 putes à 4 aprés prolongations!

    Putain mon Micou comment qu'on a mis la chleue minable!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Daesh saison 2

    Exclusif toutes les nouveautés infos et pipoleries sur la saison 2 de DAESH ou Le califat en folie.

    By Lofti Benayak de Télé-Pute Magazine.

    Les aventures de toute la si sympathique bande à El Bagdadi joué par le merveilleux Kevin Bronstein vous ont passionnés, et fait passer du rire aux larmes et inversement lors de la diffusion de la première saison aussi nous sommes allés avec toute l’équipe de Télé-Pute Magazine interviouver à Los Angeles les acteurs, scénaristes et producteurs de la série vedette du moment.

    Mais laissons la parole d’abord à Shlomo Shwartzbrod l’un des producteurs heureux avec Aaron Spielman de la série américaine…

    -Non je vous arrête tout de suite Daesh c’est une coproduction internationale américano-israélo-séoudo-turque ce qui nous oblige à tenir compte dans le story-telling des demandes et spécificités de chacun, le séoudiens par exemple réclame des décapitations, ils adorent ça pour eux c’est un peu… un peu comme les cacahuètes salés pour nous ou le Tabasco pour les latinos si vous voulez ils en mettraient partout les turcs eux veulent des empalements de kurdes, ils peuvent pas voir un manche à balai, un mât d’antenne ou un parasol sans vouloir y fourrer un kurde, ce sont des traditions fort respectables bien sûr alors il y en a mais nous alternons pour ne pas lasser nos publics :

    -La merguez jordanienne par exemple qui a beaucoup plu ?

    -Oui c’est un épisode qui a fait une très bonne audience partout dans le monde mais difficile à tourner on a failli foutre le feu au plateau 123B des Studios de la Warner. Mais grâce à ça nous avons vendu des licences Daesh pour les barbecues dans tous les pays.

    -Les produits dérivés Daesh marchent fort dit-on ?

    -Oui nous avons une grosse demande des industriels pour les ustensiles de cuisine, couteaux à égorger, cimeterre pliables, torchons de cuisine noirs avec des recettes de cuisine écrites dessus en arabe et les crèmes dépilatoires bien sûr.

    Kevin Bronstein le désopilant interprète du calife Al Bagdadi nous rejoint, imberbe, en tongs, lunettes de soleil et tee shirt « America first… in your ass ! », très souriant, il revient de la Bar-mitsvah de l’un de ses neveux, il nous confie :

    -A vous français je peux bien annoncer en exclusivité qu’un nouveau personnage va faire son apparition, Abdul el Connardi de Faransi dal Béconne les Bruyèris, c’est un jeune psychopathe attachant et sensible qui a quitté son collège français où il sextuplait son CM2 pour venir au Califat réaliser son rêve : apprendre à décapiter des jeunes vierges avec son Opinel (partenariat en cours). Il va rencontrer un saint homme le mollah Amar.

    -Comme le cirque?

    Mais Kevin ignore ma remarque et avec son délicieux accent de Brooklyn poursuit :

    -Un érudit commentateur du saint Coran exégète assidu de Rahan et de Spiderman qui va lui apprendre tout ce qu’il ne sait pas… et d’abord à se faire des pansements aux doigts une manière d’initiation philosophico-infirmière au terme de laquelle il atteindra son but et son plein épanouissement personnel dans l'accomplissement d'un idéal de défenestrations, d'émasculations et de viols qui fait rêver des millions de jeunes psychopates comme lui à travers le monde , c’est un épisode très émouvant de la nouvelle saison et que nous venons de finir de tourner à Las Vegas.

    -Vous n’avez pas eu trop de mal pour trouver là-bas des jeunes vierges ? C’est quand même plutôt le pays des putes ?

    Shlomo Shwartzbrod intervient :

    -Ce sont des vierges d’importation que les séoudiens ont fait venir des Philippines, ils ont une filière, ils les achètent par cargos entiers.

    -Justement ça d’un point de vue éthique ?

    -Le point de vue éthique nous ne le quittons jamais des yeux par exemple nous avons insisté auprès de nos partenaires pour que les vierges soient certifiées équitabeules trade issu d’élevages familiaux non intensifs. De la même façon pour les chrétiens crucifiés pour chaque croix utilisée nous avons replanté dix arbres au Mexique à Guadalajara où les extérieurs ont été tournés.

    Kevin Bronstein nous précise encore :

    -El Bagdadi est un personnage très riche il ne passe pas son temps à échauder, démembrer, dépecer, décapiter, violer et dire des couenneries sentencieuses derrière sa barbe, en dehors des heures de bourreau il a une vie familiale avec ses 74 femmes, des problèmes de couple comme nous tous en vivons tous les jours, un peu plus nombreux forcément, 74 fois plus, par exemple l’épisode des dossards, il fait distribuer des dossards à ses femmes pour s’y retrouver au moment du devoir conjugal, deux d’entre elles échangent les leurs, très vite en recomptant les cicatrices de brulures de cigarette sur les seins il découvre la supercherie et c’est là que les scénaristes ont réussi à montrer tout l’humour du personnage il les punit en les inscrivant avec leurs dossards échangés à un marathon dans le désert où elles tournent pendant trois jours avant de mourir de soif.

    Dans un autre épisode 29 de ses femmes lui disent dans la même soirée:

    -Chéri tu sais euh… il faut qu’on parle maintenant euh je crois... enfin euh… il me semble tu vois que ce serait le moment de faire le point tous les deux… euh et qu’est-ce que tu en penses?... euh chéri ?

    Toute la problématique du couple dans une société postindustrielle est posée là. C’est un moment très bergmanien, suspendu, tout dans le non-dit, le Bergman de « Cris et chuchotements » aurait fait cinq fois trois heures là-dessus et bien lui il prend deux Aspégic et traite ça à coups de rafales de Kalach et au RPG7, il y a là un sens de l’ellipse formidable une vraie postmodernité.

    -Et on peut parler déjà de la saison 3 ?

    -Juste en dire quelques mots il ne m’étonnerait pas que El Bagdadi et toute sa joyeuse équipe parte en croisière sur les côtes grecques ou décide de faire l’Espagne en pick-up Toyota… Toyota U.S.A autre partenariat important que je tiens à saluer ici pour la qualité de ses produits et son soutien logistique sans faille.

    Quant à nous nous remercions toute la production de DAESH pour son très professionnel et  chaleureux accueil sous le soleil de… Los Angeles.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Patrick Drahi le Chuck Norris de la Finance.

    Un jour Patrick Drahi rachétera Patrick Drahi!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Un doigt c'est la police!

    Deux doigts c'est les services!

    La main entière c'est le gouvernement!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Les textes et illustrations parus sur Urbane Tattack demeurent la propriété de leurs auteurs et de L'urbaineDesArts; toutefois leur reprise, reproduction ou republication sont autorisés avec la citation de l'auteur et de la source.
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Pour nous contacter:

    lurbaine@orange.fr

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires